Est-ce que ça vous dit de réparer vos problèmes de plomberie vous-même ?

Les problèmes de plomberie ne crient pas gare. Pourtant, lorsqu’ils arrivent, leur réparation ne peut pas attendre. Plus, on met du temps à les régler, plus ils s’aggravent. Heureusement que l’on n’a pas toujours besoin de l’aide des autres – particuliers ou professionnels soient-ils – dans de telles situations, notamment lorsqu’il s’agit de fuite d’eau. Nous vous proposons de découvrir quelques astuces de plomberie, si vous voulez mettre les mains dans le cambouis (une façon de parler). N’oubliez pas que faire appel à un professionnel, par exemple un plombier à Paris, reste la meilleure solution.

Comment détecter une fuite d’eau manuellement ?

Une fuite d’eau n’est pas toujours apparente. Pour la déceler, l’une des alternatives les plus sollicitées est l’analyse des factures d’eau. Si jamais une hausse est constatée alors que vos activités n’ont rien d’inhabituel, une fuite est forcément présente. Seulement, d’où peuvent provenir ces fuites : des canalisations, des tuyauteries ou des raccords ? Pour le savoir, ces quelques astuces vous serviront. Vérifiez la quantité d’eau perdue : si elle est élevée, cela signifie probablement que les défaillances se situent au niveau des raccords. Par contre, avec une quantité moins importante, les fuites découlent assurément d’autres sources. C’est pourquoi vous devez examiner en premier lieu les raccords.

Est-ce que ça vous dit de réparer vos problèmes de plomberie vous-même ?

Comment remédier à une fuite d’eau ?

Pour les raccords

Avant toute chose, vous devez couper l’arrivée d’eau principale. Cela limitera les fuites, et en même temps facilitera votre intervention. Supposons que votre diagnostic soit vrai, et que les raccords présentent réellement un problème. Il ne reste plus qu’à déterminer si ce dysfonctionnement s’est fait suite à des joints ou des bagues abîmés. S’il s’agit de joints, il faut tout simplement s’en procurer un nouveau pour ensuite remplacer l’ancien. Pour les bagues par contre, un resserrage peut parfois suffire. Pour cela, vous aurez besoin de deux clés à molette. La première maintiendra le raccord mâle tandis que la seconde est destinée au raccord femelle. Si cette méthode n’est pas encore efficace, le mieux serait de remplacer les bagues en question.

Pour les tuyaux

Les fuites peuvent aussi émaner des tuyaux. L’usure du temps les a sûrement endommagés, mais heureusement que l’on peut y remédier. Il suffit d’acheter des produits adaptés aux matières avec lesquels sont conçus les tuyaux. Pour ceux qui sont en cuivre, le choix se fait entre un ruban adhésif spécial auto-amalgamant et un mastic adhésif bi-composant et durcisseur. Les bandes sont plus pratiques et faciles à poser, car un simple enroulage en spirale autour de la zone à colmater peut faire l’affaire. Les mastics, quant à eux, ne s’utilisent pas à leur état brut. Ils seront coupés pour ensuite être moulés, jusqu’à obtention d’un mélange à la fois uniforme et huileux. Ce cordon de pâte entourera ainsi la zone d’où provient la fuite. Un temps d’attente de deux heures est alors nécessaire. De leur côté, les tuyaux sont préparés à leur tour. Un ponçage au moyen de brosses métalliques, de laine fine, est requis, et ce, autour de la surface abîmée. Cependant, elle ne sera prête à accueillir le produit de mastic que lorsqu’elle sera complètement sèche. Il ne reste plus qu’à y appliquer le mastic, et attendre qu’il durcisse.

Pour une solution durable, que dites-vous de procéder aux soudures ? Après vous être débarrassé des saletés sur les tuyaux, veillez à bien protéger le mur par un écran de protection thermique. Munissez-vous alors d’un chalumeau que vous avez préalablement choisi, et ce, soigneusement. Le raccord pourra enfin être chauffé jusqu’à obtention d’une couleur rouge. Cette étape passée, éloignez la flamme doucement et posez le fil de soudure sur la surface concernée.

Est-il possible de prévenir les fuites d’eau ?

Pour réduire au maximum les risques de fuite, un entretien régulier est fortement conseillé. Bien que ce geste soit simple et rapide, cela augmentera l’espérance de vie des canalisations, mais surtout, évitera les éventuelles interventions d’un professionnel. Nettoyez donc les canalisations en usant des produits d’entretien industriel. Il y en a toute une panoplie, et leur différence réside au niveau de leur objectif : les uns sont employés pour les vidanges, les autres sont destinés aux canalisations de cuisine, et d’autres encore, pour réduire les mauvaises odeurs. Pour ceux qui sont soucieux de l’environnement, les gammes biologiques sans acide ni soude leur conviendraient.

Cependant, l’achat de tels produits n’est pas des plus économique. Pour une solution plus intéressante, ayez recours à des produits naturels, notamment, le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc. De plus, c’est sans danger, ni pour l’environnement, ni pour la santé. La recette est tout simple : il faut mélanger une mesure de bicarbonate de soude avec une mesure de gros sel et deux mesures de vinaigre blanc. Il ne vous reste plus qu’à verser le tout dans le siphon, et attendre pendant un bon quart d’heure avant d’y verser un litre d’eau bouillante.

Bref, en réparant vous-mêmes vos problèmes de plomberies, satisfaction sera au rendez-vous ! En même temps, considérez cela comme une opportunité pour vous familiariser avec le système de plomberie. Grâce à cela, vous vous formerez à des pratiques très utiles.